Journée mondiale de la santé

Journée mondiale de la santé

En cette journée mondiale de la santé, n’oublions pas que, selon l’OMS, celle-ci repose sur trois grands piliers : le bien-être physique, mental et social. On peut n’être atteint d’aucune pathologie, sans pour autant être en bonne santé.

C’est particulièrement vrai pour la santé mentale, encore taboue en France. Or, on sait aujourd’hui que les trois composantes de la santé sont intrinsèquement liées. Une situation sociale dégradée impacte fréquemment la santé mentale qui à son tour détériore la santé physique, le tout s’inscrivant à terme dans un cercle vicieux.

On peut, et on doit, agir :

  • en luttant activement contre les inégalités sociales, puissant déterminant de santé, tant par les effets d’un environnement hostile que par l’inaccessibilité de certains soins,
  • en brisant les tabous et en déstigmatisant les troubles de santé mentale, car en plus de souffrir de leurs difficultés, les personnes avec un trouble psychique doivent endurer une stigmatisation forte de la part d’une société bercée aux clichés plus faux les uns que les autres,
  • en promouvant un mode de vie sain, en permettant à chacun de bénéficier d’un sommeil de qualité, d’un logement salubre, d’un emploi, d’une alimentation équilibrée, …

Prenons soin les uns des autres !