Bonne année 2022 ! Garçon jouant aux assiettes chinoises. Manon Combe pour Les Maux Bleus.

Cette année mouvementée a vu notre podcast Les Maux Bleus voir le jour. Un projet qui nous tient particulièrement à cœur, et encore plus en cette période troublée durant laquelle la santé mentale a enfin commencé à apparaître dans le débat public et les discussions en France.

Déjà 18 épisodes parus en 9 mois, et 3 supplémentaires à venir début 2022 pour clore cette première saison. Vous avez été 30 000 à nous écouter depuis le 15 avril, et très nombreu-x-ses à nous manifester votre soutien par message.

Homme jouant au poker en fumant un cigare, illustrant les addictions.

En mai 2021, nous recevions le Dr. Jean-Victor Blanc pour Ă©voquer la question des clichĂ©s stigmatisants sur la santĂ© mentale. L’approche unique de son premier livre Pop & Psy, utilisant la pop culture comme mĂ©dium, permet de parler Ă  tout le monde : il est en effet plus aisĂ© de se figurer des concepts cliniques potentiellement flous en se rappelant un film culte ou le destin tragique d’une cĂ©lĂ©britĂ©. En octobre dernier, il a publiĂ© son deuxième livre, Addicts, exploitant toujours cette approche fondĂ©e sur la pop culture pour expliquer les addictions et la dĂ©pendance.

Maquette de visage avec cerveau apparent.

Dans notre dĂ©marche de vulgarisation scientifique, nous avons le plaisir, Ă  compter d’aujourd’hui, d’accueillir et d’hĂ©berger le blog Les MĂ©ninges, Ă©crit par un jeune interne en psychiatrie, qui nous y livre depuis 2018 ses rĂ©flexions sur la mĂ©decine, sur la sociĂ©tĂ©, sur la psychiatrie, etc.

Réunion entre collègues.

Nos sociĂ©tĂ©s connaissent actuellement un timide mouvement prĂ´nant l’inclusion des personnes prĂ©cĂ©demment malheureusement marginalisĂ©es, telles que les individus souffrant d’un trouble de santĂ© mentale, dans le milieu dit « ordinaire ». Il semble pertinent de faire le point sur la situation actuelle de la santĂ© mentale et du handicap psychique dans l’entreprise.

Une personne tend la main Ă  une autre personne.

Pouvoir jouir du meilleur état de santé possible est un droit humain fondamental. On oublie souvent que le bien-être psychique en fait partie, et dans beaucoup de pays, à l’instar de la France, l’accès à des professionnels de santé mentale est difficile.

Plusieurs mains rassemblées enduites de peinture rouge dessinant un coeur.

En cette journée mondiale de la santé, n’oublions pas que, selon l’OMS, celle-ci repose sur trois grands piliers : le bien-être physique, mental et social. On peut n’être atteint d’aucune pathologie, sans pour autant être en bonne santé.

6/6