Personne gravissant une montagne.

Et maintenant

Retrouvez tous les épisodes et abonnez-vous sur les plateformes :
AcastAmazon MusicApple PodcastDeezerGoogle PodcastsSpotifyet YouTube.

Les troubles psychiques peuvent avoir de nombreuses répercussions sur le quotidien comme l’isolement social, ou des difficultés à trouver un emploi et à s’y maintenir. 

 

Bien entendu, les symptômes des troubles psychiques peuvent restreindre au moins temporairement les possibilités qui s’offrent à l’individu. Cependant, il serait illusoire de croire que le fardeau de la maladie expliquerait tout. Une large part de la mise au ban, consciente ou non, des personnes souffrant de troubles psychiques trouve son origine dans la vision péjorative qu’a la société de ces troubles. Ces pensées excluantes forment ce qu’on appelle la stigmatisation. Et quand la pensée se traduit en actes, on parle de discrimination.

 

Le taux de chômage des personnes en situation de handicap est doublé par rapport à celui de la population générale, et il semble que les personnes en situation de handicap psychique soient encore plus affectées. Selon le Défenseur des droits, l’état de santé et le handicap sont la première cause de discrimination en France. Or, le travail peut être un puissant moteur du rétablissement : il contribue à l’inclusion sociale, à la construction de l’individu, mais aussi à son estime de soi. Tous ces facteurs sont à même d’améliorer la qualité de vie de l’individu et de favoriser son rétablissement personnel.

 

Pour évoquer ces sujets importants, je reçois aujourd’hui le Dr. Nicolas Rainteau, psychiatre au CHU de Montpelier et au C2R Jean Minvielle. Il fait avec nous le point sur la situation et sur les pistes d’amélioration qu’il tente de mettre en œuvre en proposant une prise en charge personnalisée et humaine au plus proche des besoins de chacune et chacun.

Ressources liées

Associations :

Lectures et vidéos :

Psychiatres sur Twitter :